Préparez votre séjour

petithomme

« Venez à l’écart, vous reposer un peu… » dit Jésus à ses disciples

Dormir. Récupérer. Pour certains, rien de bon ne se fera sans cela.C’est bon sens.C’est humilité vraie.sans oublier: « Dieu comble son bien aimé quand il dort » PS 126

Vivre le temps autrement. « Vivre », plus que « être vécu ». Le regard sur le passé ou sur l’avenir n’aura d’assurance que bien ancré dans le moment présent.

La marche est un bon moyen de se retrouver, d’aider le cheminement intérieur. Marcher en écoutant. Marcher au rythme d’une prière simple.

Ecrire peut aider les prises de recul et les clarifications. C’est déjà mettre sa vie dans la lumière, la faire venir au jour. Naissance ? Re-naissance ?

La Parole de Dieu lue longuement, écoutée surtout « avec l’oreille du coeur » (St Benoît). Elle est lumière. Elle est vie. Pour moi.

Les autres livres sont à lire aussi, sans hâte, en écoutant, avec la même oreille.

Ma propre parole. C’est souvent en disant les choses qu’on voit plus clair. Ne pas avoir peur de demander l’écoute d’un Frère. Cela peut aller – mais pas forcément – jusqu’au sacrement de réconciliation. Pourquoi pas ?

Participer au travail des frères. Cela peut être utile, bienfaisant. Moment de gratuité dans la minute présente. Retrouver le goût des choses simples et vraies.

La prière de la communauté. Pourquoi ne pas s’y préparer en regardant d’avance les psaumes qui seront utilisés? La participation n’en sera que meilleure. N’est-ce pas l’occasion de lire ou de relire l’introduction aux Psaumes aux dernières pages du Psautier?

La prière dans le secret de la Chapelle, de votre chambre ou de la belle nature environnante. La prière personnelle, même laborieuse. « Veillez une heure » Marc 14,37. Le temps que vous aurez vécu ici vaudra « être là » devant Dieu comme cruche sous la fontaine, heureuse, car « il comble les affamés » Luc 1,53

Le regard. Nul n’est une île. Dans un regard, il peut passer dans les deux sens – beaucoup de paix, de joie, de liberté et d’espérance.

Ceci encore: le flou, le vague ,n’a jamais rien construit. c’est même destructeur et très fatigant. Se faire son programme, sans confondre et rigueur et raideur. Le soir, vérifier. Prévoir le lendemain.